21 septembre 2017

Nouvelle distinction pour le CHU de Québec

Le 18 septembre, le CHU de Québec-Université Laval (CHU) a reçu une nouvelle reconnaissance pour ses efforts en efficacité énergétique. Cet honneur – le prix Wayne McLellan, décerné par la Société canadienne d’ingénierie des services de santé (SCISS) – s’ajoute au prix «Gestion intégrée» remis par l’Association Québécoise pour la Maîtrise de l’Énergie (AQME) plus tôt cette année.

Le projet primé, qui vise trois des cinq hôpitaux du CHU, se démarque par ses résultats. « Pour l’année 2015, la consommation d’énergie a chuté de 30 % et les émissions de GES ont été réduites de 56 %, soit 12 914 tonnes. Ces résultats, garantis et récurrents annuellement, illustrent bien l’engagement du CHU à agir de façon écoresponsable », a indiqué M. Pierre-André Tremblay, directeur des services techniques du CHU.

Le CHU a misé sur des améliorations audacieuses, effectuées au CHUL, à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et à l’Hôpital du Saint-Sacrement : conversion des réseaux de chauffage de la vapeur à l’eau chaude, récupération de chaleur, utilisation de sources d’énergie renouvelables (géothermie et énergie solaire), contrôle des équipements par des systèmes centralisés, couplés à une optimisation des séquences d’opération. Et ce n’est pas terminé ! Des interventions similaires touchent à leur fin à l’Hôpital Saint-François d’Assise.

La collaboration entre les équipes du CHU et d’Ecosystem est telle que les systèmes énergétiques ont pu être approchés dans leur globalité, permettant des améliorations très approfondies et le développement de concepts adaptés et optimisés, conditions sine qua non à l’atteinte de résultats significatifs et durables.

Pour en savoir plus sur ce projet : CHU de Québec