Repousser les limites du possible

Réal Cournoyer, Coordonnateur – optimisation, Montréal

1. Décrivez en quelques phrases une de vos journées habituelles au travail.

En raison des responsabilités variées que j’assume, je vais plutôt vous décrire une semaine de travail normale. L’une de mes principales responsabilités est d’assurer le suivi de mes projets en cours de construction ou en phase d’optimisation. Je surveille et j’analyse les commandes et mécanismes à distance, au moyen de systèmes de contrôles des bâtiments. Souvent, je dois ajuster la programmation et le fonctionnement pour atteindre les objectifs d’économie d’énergie. Je communique en permanence avec le client pour l’informer des résultats et lui proposer des moyens d’économiser de l’énergie.

Je me rends aussi souvent dans les bâtiments pour des ajustements ou pour montrer aux clients comment entretenir les équipements.

Si pour un projet, le système de contrôles est une priorité, j’aide l’équipe des ventes à rédiger la proposition. J’évalue les coûts du système de contrôles et je participe à la présentation de notre projet auprès du client éventuel.

Enfin, je représente l’équipe d’optimisation aux réunions de gestion et j’évalue les besoins en ressources des projets à venir pour tous les bureaux. Je répartis ensuite les tâches et les projets au sein de notre équipe et j’interviens en tant qu’expert technique pour répondre aux questions et orienter les demandes de ressources spécialisées. Je prends également part au processus de recrutement.

2. Qu’est-ce qui vous a en particulier interpellé à propos de cette entreprise ?

Les gens ! Les gens qui travaillaient ici lorsque je suis arrivé et ceux qui sont encore là. Avant d’entrer en poste, j’ai travaillé pendant un an en tant que sous-traitant à plein temps sur les projets Ecosystem. J’ai alors rencontré des gens passionnés et extraordinaires. J’ai décidé de quitter l’employeur pour lequel je travaillais depuis 22 ans. J’étais alors l’un des dix employés les plus expérimentés (sur 350) et j’avais beaucoup de perspectives d’avenir. Au lieu de cela, j’ai préféré faire la transition. Encore aujourd’hui, je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision.

3. Votre travail comporte-t-il une composante d’innovation ?

Comme nous intervenons dans des bâtiments existants, nous n’avons pas toujours accès aux plus récentes technologies de contrôles centralisés. Nous devons donc nous adapter à ce que nous avons à notre disposition… ce qui nous pousse à être plus imaginatifs ! Nos séquences d’opération sont novatrices. Nos méthodes pour comprendre comment l’énergie est utilisée dans un bâtiment ne sont pas conventionnelles. Le temps que nous consacrons à chaque projet dépasse largement celui alloué par une firme d’ingénierie et de construction traditionnelle. C’est ce qui nous distingue.

Actuellement, nous intégrons des prévisions météorologiques pour anticiper les besoins des bâtiments en chauffage et en climatisation. Pour conserver une longueur d’avance, nous devrons faire appel à la technologie de l’intelligence artificielle.


Revenir à Choisir Ecosystem