Centre hospitalier de l’Université de Sherbrooke (CHUS)

Une place de choix aux énergies renouvelables

  • Maintien d’actifs
  • Recours aux énergies renouvelables
  • Opération et entretien simplifiés
  • Augmentation de la capacité de climatisation

Le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) a confié à Ecosystem le mandat de réduire son intensité énergétique, ainsi que son empreinte écologique. Pour y arriver, il a fallu repenser entièrement la distribution de chaleur.

Le concept proposé impliquait de convertir le très énergivore réseau de chauffage à la vapeur. Le nouveau réseau à l’eau chaude devait opérer en synergie avec des mesures faisant appel à des énergies renouvelables, comme la géothermie, la récupération de chaleur et un mur solaire. Un tel projet s’inscrit donc dans la démarche de développement durable de l’établissement.

Les infrastructures de l’hôpital génèrent désormais de l’énergie de façon optimale, récupèrent la chaleur auparavant perdue et réutilisent même la chaleur interne générée par les activités quotidiennes. En plus d’engendrer chaque année des économies de 1,5 M$ et de faire chuter la consommation d’énergie de 48 %, le projet a simplifié l’opération et l’entretien en plus de diminuer les émissions de GES de 9078 tonnes de CO2, ce qui équivaut aux émissions annuelles de 4017 voitures.

Principales mesures implantées

  • Remplacement de 26 systèmes de ventilation
  • Conversion vapeur-eau chaude du réseau de chauffage
  • Géothermie et récupération de chaleur
  • Optimisation du réseau de vapeur
  • Optimisation de la ventilation
  • Optimisation du chauffage de l’eau
  • Installation d’un mur solaire
  • Installation d’une chaudière électrique en mode hors pointe
  • Conversion de l’éclairage
  • Optimisation du réseau d’eau refroidie