7100, boul. Jean-Talon Est, Montréal

7100, boul. Jean-Talon Est, Montréal

Au 7100, boul. Jean-Talon Est, plusieurs des unités CVAC qui arrivaient en fin de vie utile n’étaient pas adaptées à la configuration des lieux. Les problèmes de confort thermique étaient d’ailleurs nombreux. Souhaitait demeurer compétitif dans le marché de l’immobilier locatif, Landmark cherchait aussi un moyen de sécuriser à long terme le potentiel de rentabilité de son bâtiment.

Plutôt que de simplement remplacer les équipements désuets, la direction a opté pour une reconfiguration complète de l’écosystème énergétique du bâtiment. Une telle option impliquait entre autres de repenser la ventilation en fonction des besoins réels et de l’orientation géographique de certaines zones, de récupérer la chaleur produite par la climatisation et de moduler le fonctionnement des systèmes électromécaniques.

Ce projet a doté l’immeuble de nouveaux équipements répondant mieux aux besoins des différents espaces. Le combat thermique qui sévissait est chose du passé, augmentant du même coup le confort des occupants, ainsi que le potentiel locatif et la valeur de l’immeuble. Quant à la performance énergétique, elle est telle que les économies générées dépassent les cibles initialement établies.

  • 31 %

    de réduction de la facture d'énergie

  • 2012-2014

    Années de réalisation

  • 2,4 M$

    d'investissement

  • 146 500 $

    d'économies annuelles garanties

  • 581 500 $

    de subventions garanties

Principales mesures implantées

Remplacement stratégique des unités de toit et des systèmes de ventilation

Remplacement des cinq unités de toit qui assuraient le chauffage, la climatisation et la ventilation par trois nouvelles unités plus efficaces.


Installation d’une centrale de climatisation avec récupération de chaleur

Installation d’un refroidisseur capable de récupérer la chaleur qu’il dégage lors de son cycle de refroidissement pour la réinjecter dans le réseau de chauffage.


Optimisation de la ventilation

Amélioration du réseau de ventilation afin que l’air, chaud ou froid, soit acheminé efficacement là où les besoins se font sentir et que l’aération des lieux soit adéquate. Des entraînements à vitesse variable permettent de moduler l’apport d’air en fonction des besoins.