Biodôme de Montréal - Espace pour la vie

Biodôme de Montréal - Espace pour la vie

Le Biodôme est une institution unique qui abrite cinq écosystèmes qui ont tous des besoins climatiques particuliers. Les conditions de vie de plus de 200 espèces animales et de 400 espèces végétales dépendent de la bonne gestion des équipements. La température varie beaucoup entre les écosystèmes : l’érablière des Laurentides, le golfe du Saint-Laurent et les deux zones polaires doivent être refroidis toute l’année alors que la forêt tropicale humide doit être chauffée. Grâce à un judicieux système de redistribution de l’énergie implanté par Ecosystem, la chaleur extraite des zones qui doivent être maintenues fraîches est réacheminée dans la zone tropicale. Le Biodôme a donc cessé de chauffer et de climatiser en même temps, réduisant drastiquement sa facture énergétique.

Ecosystem a aussi misé sur la géothermie ouverte. L’été, on rejette la chaleur contenue dans le bâtiment dans la nappe phréatique située sous le complexe. L’eau accumule cette chaleur qui est réutilisée pendant l’hiver, le tout grâce un jeu de thermopompes. Tous les besoins de chauffage du Biodôme non couvert par la récupération de chaleur interne sont comblés grâce à cette énergie gratuite. À l’insectarium, une autre entité de l’Espace pour la vie, le chauffage est assuré en totalité par la géothermie et l’énergie solaire.

Les mesures implantées réduisent de 52 % la facture énergétique du complexe et de 80 % les gaz à effet de serre rejetés par le bâtiment. Le projet a même dépassé les objectifs et génère 139 % des économies garanties! Le confort des occupants, à poils, à plumes ou à écailles, ainsi que celui des visiteurs a été grandement amélioré.

Ecosystem a réalisé la conception et l’implantation des mesures, la mise en marche et l’optimisation des équipements, la formation des opérateurs et le suivi de performance.

  • 52 %

    de réduction de la facture d'énergie

  • 2008-2010

    Années de réalisation

  • 9,6 M$

    d'investissement

  • 1,3 M$

    d'économies annuelles garanties

  • 1,6 M$

    de subventions garanties

Innovation

Les concepteurs du projet du Biodôme se sont dépassés pour développer des stratégies de récupération et de redistribution d’énergie entre les différents écosystèmes qui n’ont aucune commune mesure avec les stratégies habituellement déployées. Et ça a payé! Ces mêmes concepteurs n’ont pas eu froid aux yeux en implantant le système de géothermie ouverte le plus important du genre au Canada.

Distinction

International Energy project of the year 2015 décerné par l'Association of Energy Engineers (AEE)

Technology award 2013 décerné par l’ASHRAE

Prix des collectivités durables 2012 décerné par la Fédération canadienne des municipalités (FCM)

Prix Énergia 2011 décerné par l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME)

Principales mesures implantées

Géothermie ouverte

On puise l’eau de la nappe phréatique, on en extrait la chaleur en hiver alors qu’en été, on y injecte la chaleur évacuée du complexe. L’eau est ensuite rejetée vers la nappe. Cette manœuvre n’a aucun impact environnemental. On parle de géothermie ouverte, car le système hydronique n’est pas fermé sur lui-même, comme c’est le cas des systèmes géothermiques traditionnels.


Récupération de chaleur

Système permettant de récupérer la chaleur générée par les infrastructures électromécaniques, ou par le soleil passant à travers le toit vitré, et de la réinjecter dans le réseau de chauffage et dans la zone tropicale. Cette mesure évite de gaspiller de l’énergie produite, et donc payée, et permet de tirer profit de tout son potentiel.


Réseau de chauffage

En misant sur la géothermie et sur la récupération de chaleur, une optimisation du réseau de chauffage s’imposait afin de tirer profit au maximum des nouvelles sources d’énergie tout en s’assurant du confort constant des occupants.


Ventilation

Amélioration du réseau de ventilation afin que l’air, chaud ou froid, soit modulé et acheminé efficacement là où les besoins se font sentir et que l’aération des lieux soit adéquate.


Éclairage

L’éclairage a été modernisé afin de profiter d’appareils moins énergivores, plus silencieux et dont la lumière est de meilleure qualité et d’apparence plus naturelle, au bénéfice de la faune et de la flore.