Commission scolaire des Samares

Commission scolaire des Samares

La Commission scolaire des Samares fait partie des organisations pionnières en matière d’efficacité énergétique et de développement durable. Depuis 2006, quatre phases de projet, toutes réalisées avec Ecosystem, ont été implantées dans 80 bâtiments de l’institution scolaire.

Les économies générées s’élèvent à 1,7 M$ alors que les émissions de GES ont été réduites de 4920 tonnes de CO2 par année.

La commission scolaire avait des objectifs ambitieux et elle les a atteints : élimination complète de la consommation d’huile, réduction de 80 % de la consommation de gaz naturel et automatisation des bâtiments pour une meilleure gestion énergétique.

  • 44 %

    de réduction de la facture d'énergie

  • 2006-2012

    Années de réalisation

  • 17,9 M$

    d'investissement

  • 1,7 M$

    d'économies annuelles garanties

  • 3,1 M$

    de subventions garanties

Innovation

La Commission scolaire des Samares fait partie des organisations pionnières en matière d’efficacité énergétique. En 2006, l’installation d’accumulateurs thermiques était plutôt novatrice, tout comme l’implantation d’un champ de géothermie. En agençant des refroidisseurs à sec et des thermopompes, nous avons pu avoir recours à l’aérothermie, une mesure peu commune à l’époque. L’installation d’une thermopompe fonctionnant à haute température était aussi inusitée.

L’ajustement de la température intérieure est effectué selon les prévisions météorologiques et non pas en fonction de la température extérieure réelle, comme c’est habituellement le cas.

Sur le terrain d’une des écoles de la commission scolaire, une éolienne a été érigée, mesure peu commune, encore aujourd’hui.

Distinction

Institutional Energy Management project of the year 2015 décerné par l'Association of Energy Engineers (AEE)

Prix Énergia 2007 décerné par l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME)

Principales mesures implantées

Géothermie

Utilisation de l’énergie gratuite contenue dans le sol via un système de tuyaux souterrains dans lesquels circule un liquide caloporteur qui, en hiver, achemine la chaleur du sol vers une thermopompe qui traite cette énergie avant de l’injecter dans le réseau. En été, l’inverse se produit : la chaleur contenue dans les bâtiments en est extraite pour être rejetée dans le sol.


Récupération de chaleur

Système permettant de récupérer la chaleur générée par des infrastructures électromécaniques et de la réinjecter dans le réseau de chauffage. Cette mesure évite de gaspiller l’énergie et permet de tirer profit de tout son potentiel.


Installation d’accumulateurs thermiques

Ces équipements électriques emmagasinent de la chaleur pendant les heures creuses, alors que la demande est faible et que le prix de l’énergie est bas (période hors pointe). La chaleur emmagasinée est restituée dans le réseau de chauffage dans les moments de forte de demande alors que les prix sont élevés (période de pointe). Les accumulateurs thermiques permettent d’importantes économies tarifaires sur l’électricité.