Hôpital général juif - Phase II

Hôpital général juif - Phase II

À la suite d’investissements stratégiques ayant contribué à réduire les frais d’exploitation, l’Hôpital général juif souhaitait à nouveau éliminer certaines inefficacités opérationnelles. Équipements désuets, réseau de vapeur énergivore, émissions de GES élevées, mise aux normes de l’évacuation d’air des laboratoires étaient notamment dans la mire de la direction.

Pour rehausser la performance énergétique, il a fallu développer un projet global respectant la logique d’opération instaurée lors de la phase I. La solution est passée par des mesures fonctionnant en synergie, mais aussi par une réingénierie des systèmes visant à optimiser l’efficacité de certains équipements en place.

En plus d’atteindre rapidement les cibles d’économies, le projet aura réduit les besoins en vapeur et la consommation d’eau potable. Recourir à des énergies renouvelables (géothermie et récupération de chaleur) a par ailleurs fait chuter les émissions annuelles de GES de 2710 tonnes de CO2.

Autres bénéfices :

  • Mise aux normes de l’évacuation d’air des laboratoires
  • Efficacité opérationnelle accrue
  • Réduction des besoins de vapeur
  • Maintien d’actifs

  • 2013-2014

    Années de réalisation

  • 369 884 $

    Économies annuelles garanties

  • 7,1 M$

    Investissement

  • 3,2 M$

    Subventions garanties

  • 28 %

    Réduction des GES

Principales mesures implantées

Récupération de chaleur


Géothermie ouverte


Conversion vapeur-eau chaude du réseau de chauffage


Optimisation de la ventilation


Optimisation du réseau de vapeur


Récupération de la chaleur des gaz de combustion