Avantages de l’approche intégrée pour une modernisation électromécanique transformationnelle

10 janvier 2020

Avantages de l’approche intégrée pour une modernisation électromécanique transformationnelle

Le présent article décrit deux approches concernant les projets de modernisation électromécanique transformationnelle. Ces projets sont très complexes. L’approche traditionnelle, appelée « conception-soumission-construction », est fragmentée et ne tient pas suffisamment compte de cette complexité. Or, une autre approche existe aujourd’hui, appelée « approche intégrée ».

Quelles sont les différences entre ces deux approches? Quels sont les avantages de l’approche intégrée par rapport à l’approche traditionnelle?

Résumé de l’approche traditionnelle

Dans l’approche traditionnelle, le projet est divisé en étapes réalisées par des entrepreneurs différents. À la fin de chaque étape, l’entrepreneur est payé et son travail est remis au participant suivant. Les phases habituelles des projets de modernisation électromécanique transformationnelle sont (dans l’ordre) : l’étude de la portée, la conception, la construction et la mise en service.

Ce processus ressemble davantage à une course de relais. Mais lorsqu’un entrepreneur atteint sa ligne d’arrivée et transmet ses résultats au propriétaire du bâtiment, celui-ci doit ensuite trouver le participant suivant.

Dans cette approche traditionnelle, la portée des travaux effectués par chaque entrepreneur est fondée sur les tâches. Si les tâches doivent être modifiées pour relever des défis inattendus, le propriétaire du bâtiment doit payer un supplément pour changer la portée des travaux.

Résumé de l’approche intégrée

Dans l’approche intégrée, un seul partenaire (c.-à-d. un seul entrepreneur ou un consortium) gère toutes les phases du projet. Ce partenaire s’engage contractuellement à atteindre un ensemble de résultats du projet, et ce, moyennant des coûts totaux fixes. Il est responsable de trouver des solutions aux complications inattendues qui surviennent au cours du projet. Une fois que le projet est terminé, on s’assure que les résultats ont été atteints en les mesurant et en les comparant à des normes objectives.

Par rapport à l’approche traditionnelle, l’étude de la portée requiert des efforts accrus. Pendant cette phase, le partenaire élabore les objectifs du projet en collaboration avec le propriétaire. Le partenaire affecte des experts à chaque phase du projet, et ceux-ci collaborent avec l’équipe du propriétaire pour mieux prévoir les risques et rédiger des propositions plus créatives.

Au cours de la phase de mise en service et d’optimisation, de grands efforts sont déployés pour s’assurer que le système fonctionne comme prévu.

Dans l’ensemble, lorsqu’on utilise l’approche intégrée, la portée des travaux est fondée sur les résultats.

Avantages de l’approche intégrée par rapport à l’approche traditionnelle

Les principaux avantages de l’approche intégrée résident dans le fait qu’elle réduit les risques pour le propriétaire. Il incombe au partenaire d’atteindre les résultats du projet, et un mécanisme clair est en place pour l’obliger à rendre des comptes. Voici les quatre dimensions clés du projet pour lesquelles l’approche intégrée offre une valeur accrue.

1. Obligation de rendre des comptes

En raison de leur complexité, les projets de modernisation électromécanique transformationnelle sont accompagnés de plus grands défis. Chaque approche traite différemment de l’obligation de rendre des comptes, et l’approche traditionnelle fait pencher la balance au détriment du propriétaire de l’immeuble et des résultats escomptés du projet.

Obligation de rendre des comptes concernant les projets

Approche traditionnelle Approche intégrée
En fin de compte, c’est au propriétaire qu’il incombe de rendre des comptes. Les entrepreneurs sont responsables de l’exécution d’un ensemble de tâches. Le propriétaire doit s’assurer que les tâches contribuent à l’atteinte des résultats escomptés. La responsabilité est confiée au partenaire, qui est responsable de l’exécution de toutes les phases du projet et de l’atteinte des résultats du projet.

 

Mode de paiement

Approche traditionnelle Approche intégrée
Habituellement, chaque entrepreneur est payé une fois qu’il a terminé son étape du projet. Si le propriétaire constate ultérieurement des lacunes relatives au travail d’un entrepreneur, il peut avoir de la difficulté à obtenir une compensation. Souvent, le propriétaire paie simplement pour régler le problème, car les frais et les inconvénients liés aux procédures judiciaires n’en valent pas la peine. Une partie du paiement est retenue jusqu’à la période de mesure et de vérification, après l’achèvement du projet. Au cours de cette phase, les résultats du projet sont vérifiés objectivement, et le paiement est versé au partenaire une fois que les résultats escomptés ont été obtenus.

 

Harmonisation des intérêts

Approche traditionnelle Approche intégrée
Les différents entrepreneurs et le propriétaire ont des intérêts différents. Le mode de paiement n’incite pas clairement les entrepreneurs à travailler à l’atteinte d’un objectif commun établi par le propriétaire. Cela rend le propriétaire vulnérable aux comportements opportunistes des entrepreneurs. Grâce au mode de paiement, les intérêts du partenaire sont fermement alignés avec ceux du propriétaire. Ils sont motivés par l’atteinte des résultats du projet, ce qui constitue une base solide pour la confiance et la collaboration. L’harmonisation des intérêts est une caractéristique fondamentale de l’approche intégrée.

 

2. Gestion des imprévus

Les projets complexes comportent un grand nombre de variables dont certaines sont faciles à prévoir et d’autres sont difficiles, voire impossibles à prévoir. Plus le nombre de variables est élevé, plus la probabilité que des défis inattendus se présentent est grande.

L’approche intégrée offre deux manières de s’attaquer aux défis :

  1. Réduire au minimum le nombre de défis inattendus en les prévoyant et en les éliminant à l’avance.
  2. Réduire au minimum les répercussions des défis inattendus lorsqu’ils

Collaboration

Approche traditionnelle Approche intégrée
Les différents entrepreneurs ont rarement l’occasion de se parler et encore moins de collaborer. Comme les experts en construction participent peu ou pas au processus de conception, les concepts ne tiennent souvent pas compte de la constructibilité. Un seul partenaire gère toutes les étapes du projet. Les experts des différentes phases du projet peuvent se réunir dès le début pour discuter et passer en revue les étapes du projet avec l’équipe du propriétaire, et ce, de manière méthodique. Ensemble, ils peuvent déterminer les défis et proposer des stratégies pour les relever avant même le début des travaux.

 

Résolution de problèmes

Approche traditionnelle Approche intégrée
Il est plus difficile de nommer celui qui est responsable de trouver des solutions. Étant donné que la portée des travaux de chaque entrepreneur est fondée sur des tâches, si ces tâches doivent changer pour relever des défis imprévus, la portée des travaux doit également être modifiée. Comme la responsabilité de l’augmentation des coûts et des délais revient au propriétaire, l’entrepreneur est moins incité à régler les problèmes rapidement et efficacement. De plus, il est difficile de modifier la conception pendant la phase de construction en raison du manque de collaboration entre les entrepreneurs de conception et de construction. En tant que partie qui assume les risques liés au projet, le partenaire a la responsabilité claire de résoudre les problèmes qui surviennent. En conséquence, le partenaire est très motivé à trouver des solutions de manière rapide et efficace. Une plus grande collaboration peut également réduire les répercussions des défis inattendus qui surviennent. Comme l’équipe de conception participe à la phase de construction, la conception peut être rapidement modifiée, au besoin. Par conséquent, il peut ne pas tout à fait comprendre comment le système devrait fonctionner.

 

Phase de mise en service

Approche traditionnelle Approche intégrée
L’approche intégrée comporte une phase de mise en service. Toutefois, l’entrepreneur qui exécute cette phase est seulement responsable de la mise en service du système, et pas nécessairement de son bon fonctionnement. En d’autres termes, cette phase ne comporte aucune mesure d’optimisation. De plus, il est peu probable que l’entrepreneur qui effectue la mise en service ait participé aux phases de conception et de construction. Le partenaire consacre plus d’efforts à la mise en service et à l’optimisation. Même si le système ne fonctionne pas immédiatement comme prévu, les experts du partenaire résoudront les problèmes et optimiseront le système jusqu’à ce qu’il fonctionne correctement. Dans le cas d’un système complexe, cette étape de mise en service et d’optimisation est cruciale.

 

3. Complexité des résultats et des mesures

Lorsque les intervenants sont responsables de produire des résultats, les objectifs du projet peuvent devenir plus ambitieux. De plus, grâce aux méthodes qui permettent de prévoir et de relever plus efficacement les défis, il est possible de mettre en œuvre avec succès des mesures très complexes pour atteindre ces objectifs.

Objectifs et attentes du propriétaire

Approche traditionnelle Approche intégrée
Le propriétaire doit limiter ses attentes quant à ce que le projet peut accomplir, car il n’y a aucune garantie que les objectifs du projet seront atteints. Les entrepreneurs sont simplement responsables de l’ensemble de leurs tâches; il incombe au propriétaire de s’assurer que ces tâches permettent d’atteindre les résultats du projet. Le propriétaire doit également déployer des efforts considérables pour s’assurer que le système fonctionne, ce qui l’empêche d’établir des objectifs plus ambitieux et d’en assurer le succès. Toutefois, ces objectifs plus ambitieux peuvent être essentiels au bon fonctionnement de l’installation. Fondamentalement, un système peut fonctionner sans égard au confort des occupants, en engendrant des coûts d’exploitation élevés et en manquant de résilience. La responsabilité globale du partenaire à l’égard du projet permet au propriétaire d’établir des objectifs plus ambitieux. Le partenaire travaille avec le propriétaire à l’élaboration de ces objectifs en lui offrant des conseils sur les objectifs qui peuvent être combinés et réalisés de façon rentable, et sur les objectifs qui engendreront des coûts supplémentaires. Le partenaire acquiert ainsi une connaissance approfondie des préoccupations du propriétaire du bâtiment, ce qui permet d’éviter les malentendus pendant la mise en œuvre du projet.

 

Complexité des tâches

Approche traditionnelle Approche intégrée
Les tâches et les mesures doivent être relativement simples, car aucun entrepreneur ne peut garantir le bon fonctionnement du système. Le partenaire est incité à prévenir les imprévus et à relever rapidement les défis; en employant les stratégies pour le faire, le partenaire est capable d’accomplir des tâches très complexes.

 

4. Échéanciers de projet

Par définition, les phases d’un projet accompli en utilisant l’approche traditionnelle sont exécutées l’une après l’autre. Cela impose l’élaboration d’échéanciers rigides, de la manière suivante :

Ordre des étapes

Approche traditionnelle Approche intégrée
Les phases sont exécutées l’une après l’autre. Des retards surviennent entre les étapes, car de nouveaux entrepreneurs font une offre pour avoir la chance d’effectuer l’étape suivante. La mise en œuvre des modifications devant être apportées à la conception pendant la construction peut prendre beaucoup de temps. En effet, l’entreprise de conception d’origine doit être réembauchée (ou une autre entreprise de conception doit être embauchée), être mise au courant des problèmes, puis être appelée à collaborer avec l’entreprise de construction pour les régler. Les échéanciers du projet peuvent être compressés. Puisqu’un partenaire gère tous les aspects du projet, les activités peuvent être réalisées en parallèle et s’étendre entre les différentes phases du projet.

 

Résumé

L’approche intégrée est mieux adaptée à la complexité des projets de modernisation électromécanique transformationnelle. Un seul partenaire gère toutes les phases du projet, en élaborant une portée des travaux axée sur les résultats.

Le partenaire s’engage contractuellement à atteindre les résultats du projet, et ce, moyennant des coûts fixes. Comme le partenaire est responsable de l’atteinte des résultats, il doit trouver des moyens de réduire au minimum les défis imprévus. Il doit aussi consacrer plus de temps à s’assurer que le système fonctionne comme promis. Les tâches et les mesures du projet peuvent ainsi gagner en complexité et être exécutées avec succès.

Les échéanciers du projet peuvent également être compressés. Les tâches peuvent donc être réalisées en parallèle et s’étendre entre les différentes

phases du projet. Les défis inattendus peuvent être relevés plus rapidement, ce qui réduit les retards.

Dans l’ensemble, le fait d’être responsable des résultats du projet permet d’harmoniser les intérêts du partenaire et ceux du propriétaire de l’immeuble. Tous les intervenants sont très motivés à atteindre les résultats du projet.


Télécharger la version PDF